Shampoing naturel - shampoing bio

Comment prendre soin de vos cheveux au naturel : les shampoings ?

En matière de shampoing capillaire, il est important de savoir qu’il n’existe pas de shampoing naturel à 100% . Toutefois, il n’est pas impossible de trouver des produits d’hygiène et de beauté ayant plus 95% d’ingrédients naturels.

Par ailleurs, vous pouvez aussi découvrir le shampoing vegan à base spiruline bio.

La composition de votre shampoing

Bien que certains shampooings portent la mention « naturel » ou un pourcentage « d’origine naturelle », ceux-ci comptent dans le pourcentage restant : le parfumage, des agents de viscosité et des conservateurs. Ainsi, la sensorialité et la bonne conservation de la forme sont garanties.

Cependant, quels sont les éléments d’un shampoing créant la polémique ?

Le sulfate

Appelé aussi, les tensioactifs se désignent sur l’étiquette de votre shampooing comme lauryl sulfate du sodium ou ammonium lauryl sulfate.

A priori, cette substance joue le rôle d’éliminateur des molécules grasses, du sébum et des traces de pollution grâce au rinçage.

Cependant, le sulfate est considéré comme agent agressif pour les cheveux et le cuir chevelu. Aussi, leur mousse est caractérisée par sa pollution pour l’environnement. En effet, elle s’élimine difficilement dans le cours d’eau.

Ainsi, les marques cosmétiques s’efforcent d’utiliser des tensioactifs naturels, comme le coco-bétaïne et le coco-glucoside. Ces 2 substances sont dérivées de l’huile de noix de coco, et sont considérées comme douces.

Les silicones

Désignées sur les étiquettes par une terminologie finissant par iconol, icône ou siloxane, ces substances permettent d’adoucir et de lisser les cheveux, aussi à les démêler facilement. Par contre, l’inconvénient des silicones se concrétise par la plastification du cheveu, difficile à enlever et peu biodégradable.

Dans les shampoings d’origine naturelle, les silicones sont remplacées par des agents cosmétiques plus naturels.

Les parabènes

Désignés comme buthyl, phényl ou propul, ces conservateurs ne font quasiment plus partie des ingrédients du shampoing.

Par exemple, le shampoing kérastase ne contient plus de parabènes depuis quelques années.

Les huiles minérales

Reconnues comme paraffinum, liquidum petrolatum ceresin ou mineral oil, les huiles minérales, comme les silicones, apportent un effet lisse et brillant aux cheveux. Toutefois, elles peuvent dessécher la fibre capillaire, et sont très polluantes.

Bien choisir un shampoing naturel ?

Tout d’abord, la démarche bio trouve son origine dans plusieurs convictions. En effet, certains choisissent le bio pour utiliser des produits respectant la nature. D’ailleurs, la mention d’un label ou d’une certification est la garantie de la conformité de votre shampooing.

Par ailleurs, la présence d’agents chimiques dans votre shampoing peut engendrer plusieurs problèmes capillaires.

  • Pellicules
  • Cheveux abîmés
  • Cheveux secs ou fragilisés

Ainsi, les shampoings naturels permettent de vous laver les cheveux sans les agresser. Aussi, vous protégez de cette manière votre cuir chevelu des produits nocifs.

D’une autre part, le shampoing sans parabènes et sans sulfates semble une agréable alternative. Cependant, sélectionnez votre shampoing selon votre type de cheveu.

  • Cheveux gras : favorisez les shampoings bio à la verveine et au citron ou au pamplemousse et au miel
  • Cheveux secs, cassants et abîmés : privilégiez les shampoings naturels au bambou et à l’huile de graine de brocoli
  • Cheveux colorés : optez pour un shampoing naturel au pH neutre ou à base de moringa

Finalement, vous pouvez opter pour un shampoing bio fait maison avec quelques ingrédients naturels.

  • 1 jaune d’œuf
  • 1 œuf entier battu
  • ½ verre de bière
  • 1 cuillère à café de miel d’acacia bio